Bulgarie

Gestion du EERSF

EXPERTISE : , Mécanismes de financement
SECTEUR : , Public

Client

(EEE) Econoler/Elana/Eneffect

Description du projet

Le gouvernement de Bulgarie a mis sur pied le Energy Efficiency and Renewable Sources Fund (EERSF, anciennement le Bulgarian Energy Efficiency Fund [BgEEF]) en partenariat public-privé, avec comme capital de démarrage :

  • Une subvention de 10 millions USD du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) pour l’entremise de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD).
  • 1,5 million EUR du gouvernement de Bulgarie.
  • 1,5 million EUR du gouvernement d’Autriche.
  • 170 000 USD de donateurs privés.

BgEEF a choisi d’avoir recours aux services d’un gestionnaire de fonds spécialisé, à l’avantage des organisations bulgares.

L’objectif principal du BgEEF était de faciliter les investissements en efficacité énergétique et promouvoir le développement d’un marché de l’efficacité énergétique en Bulgarie. Les principes et objectifs clés entourant sa création étaient :

  • La gestion indépendante.
  • La durabilité des opérations.
  • La transparence dans l’administration des ressources financières.
  • L’égalité des chances pour tous les candidats.
  • La réduction de la consommation d’énergie.
  • La réduction des émissions de GES.

Dans le cadre d’une procédure internationale d’appel d’offres, Econoler a créé et dirigé un consortium nommé EEE, composé d’elle-même et des entreprises bulgares ELANA Financial Holding et EnEffect. Ce consortium a été mandaté comme gestionnaire du EERSF.

Faits saillants

Le consortium dirigé par Econoler a géré le fonctionnement du EERSFdepuis sa création en juin 2005.

Depuis, Econoler a élaboré tous les processus internes, les procédures, les modèles de documents, la hiérarchie des responsabilités du personnel, etc. Elle a aussi conçu et mis en place une toute nouvelle technologie de l’information spécialisée, soit un système de gestion de l’information, afin d’administrer et de faire le suivi et le compte-rendu des comptes clients ainsi que des indicateurs clés financiers et techniques du EERSF.

Dans les six mois suivant le lancement du EERSF, le fond était muni d’un personnel suffisant et était pleinement opérationnel pour lancer ses premiers produits sur le marché. En un an, la première série de projets a été financée avec succès et le fonds a ainsi développé un solide portefeuille de projets.

En 2006, le EERSF a signé plusieurs ententes de partenariat de financement conjoint avec des banques locales de même que financé des projets pour 1,5 million USD. La même année, la Bulgarian Energy Efficiency Agency lui donnait le titre d’« institution financière spécialisée numéro 1 pour le financement de l’efficacité énergétique ».

En 2007, le EERSF est devenu le bailleur de fonds de choix pour les projets en EE du secteur public (municipalités, services de santé publics, éducation, etc.). Dans la même année, la Banque mondiale lui accordait la distinction d’activité hautement satisfaisante (ou meilleure pratique), dont la conception et la mise en œuvre devraient être diffusées à l’échelle internationale ». Après avoir eu un début extrêmement réussi avec une forte pénétration du marché de ses produits de prêts directs, le EERSF a lancé sur le marché son produit de garantie partielle de crédit en EE.

En 2008, le BgEEF a été nommé, pour la deuxième fois, comme « l’activité ayant la meilleure pratique » par la Banque mondiale. La même année, le Fonds a lancé sa garantie de première perte de 5 % sur le portefeuille en efficacité énergétique, visant à garantir le portefeuille de créances des ESE bulgares. Le produit s’est avéré être bien conçu, opportun et très efficace.

Les activités du Fonds n’ont pas souffert de la crise économique mondiale. Jusqu’à présent, il a maintenu une forte diffusion. Ses activités de financement sont uniquement contraintes par son capital limité, puisque le montant des projets financés équivaut actuellement au montant des prêts remboursés.

Depuis son lancement, le EERSF a accordé des prêts en efficacité énergétique à 212 projets, pour un investissement total d’une valeur surpassant les 57,7 millions USD (95,2 millions BGN). De plus, le Fonds a accordé des garanties partielles de crédit et des garanties de portefeuille à 33 projets, pour un investissement total de projets de 14,7 millions USD (24,2 millions BGN).

Jusqu’à maintenant, avec un capital de seulement 15 millions USD, le EERSF a catalysé des investissements en efficacité énergétique de plus de 72 millions USD en Bulgarie.

À la fin du T2-2020, l’investissement financé ou garanti par le EERSF a contribué à des économies annuelles de plus de 130 000 MWh/an et 93 000 kt/an d’équivalent CO2.

Retour à la recherche