Brésil

Rendement thermique et électrique dans le secteur du ciment au Brésil

EXPERTISE : , Mécanismes de financement /Aide à la mise en œuvre de projets
SECTEUR : , Industriel

CLIENT

La Banque Mondiale

 

description du projet

Pendant plus de 5 ans, les feuilles de route technologiques de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) ont aidé à fixer les priorités mondiales en matière de développement technologique de l’énergie propre. Depuis 2002, les industries cimentières participant à l’Initiative ciment pour le développement durable (ICDD), un projet du Conseil mondial des affaires pour le développement durable (WBCSD), ont collectivement fait des progrès considérables en mesurant, en déclarant et en diminuant leurs émissions de CO2, ainsi qu’en partageant leurs progrès avec le reste de l’industrie. En 2009, reconnaissant l’urgence d’identifier les technologies permettant de réduire la consommation d’énergie et l’intensité des émissions de CO2, les entreprises membres du ICDD (représentant environ 30 % de la production mondiale de ciment) ont collaboré avec l’AIE afin de créer la toute première feuille de route technologique de l’industrie. Cette dernière donne un aperçu du potentiel de réduction des émissions de chacune des technologies pouvant être intégrée dans l’industrie du ciment.

La Société financière internationale (IFC) a soutenu l’ébauche de la Feuille de route vers une technologie à faible intensité de carbone pour l’industrie du ciment brésilienne, incluant l’ébauche de deux fiches techniques sur 1) le rendement thermique et électrique et 2) les carburants de remplacement.

L’objectif du mandat d’Econoler, en collaboration avec l’IIP, était de fournir une vue d’ensemble détaillée des meilleures pratiques en se basant sur l’expérience internationale portant sur les solutions d’amélioration du rendement thermique et électrique dans le secteur du ciment étant commercialement éprouvées et financièrement viables et applicables au Brésil.

Les résultats de ce mandat seront utilisés pour l’ébauche de la fiche technique sur le rendement thermique et électrique dans le secteur du ciment au Brésil qui sera rédigé par un expert local. Ce document technique sera incorporé dans la feuille de route vers une technologie à faible intensité de carbone pour l’industrie du ciment brésilienne, élaborée conjointement par l’Association brésilienne de l’industrie du ciment (SNIC), l’IFC, l’AIE et le WBCSD.

FAITS SAILLANTS

Ce mandat comprenait deux tâches principales :
1. Déterminer les principales technologies existantes commercialement prouvées pour améliorer le rendement thermique et électrique du secteur du ciment et basées sur les meilleures pratiques internationales. Les technologies et les mesures éconergétiques examinées au cours de ce mandat incluent les améliorations à la préparation des matières premières et des combustibles, des fours, de la récupération de chaleur, des refroidisseurs de clinker hautement éconergétiques, des systèmes de broyage, des brûleurs, des ventilateurs de procédés, de l’équipement auxiliaire, des systèmes électriques, des systèmes d’automatisation, des variateurs de vitesse, des contrôles et de l’optimisation de procédés, etc.

Pour chacune des technologies mentionnées précédemment, les informations suivantes ont été fournies par Econoler :
⦁ Vue d’ensemble de la technologie;
⦁ État actuel de la technologie;
⦁ Analyse comparative avec des solutions de rechange viables;
⦁ Bénéfices attendus quant aux économies d’énergie thermique et électrique, le potentiel de réduction de CO2 et les économies monétaires;
⦁ Dépenses en immobilisations (CAPEX), coûts d’opérations (OPEX). Une analyse financière de la rentabilité pour un cas-type a été menée;
⦁ Enjeux importants associés à la technologie, le cas échéant;
⦁ Potentiel de pénétration sur le marché;
⦁ Barrières techniques, politiques et financières habituellement retrouvées lors de l’intégration d’une technologie d’EE spécifique;
⦁ Politiques recommandées pour faire tomber les barrières et promouvoir une technologie d’EE spécifique (incluant des exemples précis de pays où de telles actions ont été fructueuses);
⦁ Étude de cas démontrant la meilleure pratique internationale dans une technologie spécifique et couvrant les aspects cités précédemment.

2. Fournir une description détaillée des principaux modèles d’affaires innovateurs suivants, testés et mis en pratique pour améliorer le rendement thermique et électrique :
⦁ Implantation directe financée par prêts directs ou créance prioritaire, créances de second rang (financement mezzanine), financement par actions et crédit-bail;
⦁ Garantie d’emprunt partiel;
⦁ Modèle de contrats de performance énergétique (ESE) :
⦁ Économies partagées
⦁ Économies garanties
⦁ Chauffage
⦁ Partenariat public-privé (PPP);
⦁ Société ad hoc.

Les deux tâches du mandat ont été présentées et discutées lors d’un atelier à Sao Paulo, au Brésil, réunissant plusieurs parties prenantes brésiliennes, telles que la SNIC et l’Institut National Technologique, ainsi que les principales industries cimentières du pays. Les résultats du mandat ont été bien accueillir par tous les homologues brésiliens.

Econoler et IIP ont finalement révisé le document technique à intégrer à la feuille de route vers une technologie à faible intensité de carbone pour l’industrie du ciment au Brésil, laquelle sera publiée par l’AIE.

Retour à la recherche