Togo , Burkina Faso , Bénin , Côte d'Ivoire , Guinée-Bissau , Mali , Niger , Sénégal

Élaboration d’un code d’efficacité énergétique pour les bâtiments dans les pays membres de l’UEMOA

EXPERTISE : /Codes du bâtiment
SECTEUR : , Industriel

client

REEEP Renewable Energy and Energy Efficiency Partnership

description du projet

En 2009, les chefs d’État des pays membres de l’UEMOA ont décidé de mettre en œuvre une initiative régionale visant à promouvoir l’énergie durable pour pallier les pénuries d’énergie. En avril 2011, cette décision a mené au lancement de l’Initiative régionale pour l’énergie durable (IRED) de l’UEMOA qui a pour objectif d’encourager l’efficacité énergétique (EE) et les énergies renouvelables dans tous les pays membres. Dans le cadre de cette initiative et grâce au financement de REEEP, de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD) et de l’UEMOA, Econoler a reçu le mandat de mettre en place un programme régional d’étiquetage en matière d’EE touchant les produits d’éclairage et les appareils électroménagers pour la période de 2011 à 2015.

Compte tenu du succès qu’a connu l’initiative, Econoler, en partenariat avec l’IFDD, a proposé un autre projet régional visant à élaborer un code d’EE pour les bâtiments situés dans les pays membres de l’UEMOA. Le projet a été présenté à REEEP, qui a accepté d’y contribuer financièrement en avril 2013 dans le cadre de son neuvième cycle de financement des programmes. Selon une récente étude portant sur l’EE des bâtiments neufs au Bénin, l’application d’un tel code pourrait générer jusqu’à 35 % d’économies d’énergie dans le cas de constructions neuves en Afrique de l’Ouest.

faits saillants

Grâce au soutien financier de REEEP et aux partenariats déjà établis avec l’UEMOA et l’IFDD, Econoler a reçu le mandat de développer une approche régionale de réglementation en matière d’EE visant les bâtiments nouvellement construits dans les pays membres de l’UEMOA. L’objectif ultime du projet consistait à élaborer une directive sur l’EE des bâtiments neufs afin de mieux orienter la mise en œuvre d’une réglementation nationale en matière d’EE du bâtiment.

Pour atteindre ses objectifs, Econoler a rempli les tâches suivantes :

  • Mettre sur pied un atelier de validation au Bénin pour recueillir les commentaires et préoccupations des intervenants à propos du code d’EE pour les bâtiments adopté dans leur pays.
  • Diffuser aux autres pays membres de l’UEMOA les résultats obtenus et les leçons tirées de l’expérience au Bénin pour déterminer s’il y a un besoin d’adapter les exigences du code adopté au Bénin à leur contexte régional.
  • Rédiger la version provisoire d’un code régional d’efficacité énergétique pour les bâtiments (« le code »), puis l’améliorer selon les inquiétudes et commentaires exprimés par les représentants de tous les pays membres de l’UEMOA.
  • Diriger des ateliers et des séances de formation à l’échelle régionale pour d’importants intervenants des pays membres de l’UEMOA portant sur l’application du code.
  • Préparer des trousses d’outils techniques pour aider les professionnels de la construction à respecter efficacement les exigences du code.
  • Soutenir l’UEMOA dans la mise sur pied de campagnes d’éducation et de sensibilisation à l’intention du public sur l’utilisation et les avantages potentiels d’un code dans l’UEMOA.

Si cette initiative régionale est mise en œuvre avec succès, il est permis de croire que les pays de l’UEMOA seront bien outillés pour faire respecter des exigences minimales en matière d’EE visant les constructions neuves, de façon soit volontaire, soit obligatoire. En plus d’entraîner une réduction de la consommation d’énergie et des émissions de carbone, l’adoption du code aidera les pays membres de l’UEMOA à s’attaquer à de nombreux problèmes d’approvisionnement énergétique auxquels ils auront à faire face dans les prochaines années.

Retour à la recherche