Sénégal

Étude de préfaisabilité pour la promotion du financement des investissements dans les ER et l’EE

EXPERTISE : /Évaluation, Mécanismes de financement
SECTEUR : , Commercial

client

KfW Entwicklungsbank / Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan

 

description de projet

Bien que la part des énergies renouvelables (ER) dans la matrice énergétique ait augmenté ces dernières années, la production d’électricité du Sénégal repose très largement sur les combustibles fossiles, notamment sur le diesel. Le coût de l’approvisionnement en électricité produite à partir de combustibles fossiles est très élevé, et en plus d’être coûteux, cet approvisionnement demeure insuffisant pour les ménages et les entreprises en raison d’un taux d’électrification encore très faible, notamment en milieu rural. Pour améliorer la situation actuelle, la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (EE) sont des thèmes majeurs de la politique énergétique sénégalaise. La promotion des ER permet de diversifier le mix énergétique du Sénégal, d’assurer une plus grande alimentation électrique, de réduire les coûts de production et par conséquent, d’améliorer les conditions d’opération des entreprises, d’accélérer la croissance économique et d’améliorer les conditions de vie de la population de manière durable.

Dans ce cadre, la coopération financière allemande vise à mettre en place, en coopération avec le gouvernement sénégalais, une ligne de crédit vert, un dispositif qui vise à promouvoir le financement des investissements dans les domaines des ER et de l’EE à travers le secteur financier.

faits saillants

Econoler a été mandatée pour réaliser une étude de préfaisabilité dont l’objectif était d’analyser le potentiel de mise en place de cette ligne de crédit vert et de formuler des recommandations sur son mode de fonctionnement. Les tâches d’Econoler concernaient essentiellement l’analyse des conditions-cadres et le développement d’une approche pour la mise en œuvre du projet.

De plus, Econoler a évalué et recommandé des options pour la structure du projet de ligne de crédit « vert » sur la base de ses discussions menées dans le cadre de la réalisation de l’étude avec le ministère chargé de la mise en œuvre du projet, les institutions financières partenaires potentielles et d’autres acteurs du secteur de l’énergie. L’étude peut maintenant servir de base à KfW pour la mise en place de la ligne de crédit « vert ».

Retour à la recherche