Fidji , Papouasie-Nouvelle-Guinée

Programme en efficacité énergétique

EXPERTISE : , Contrat de performance énérgétique
SECTEUR : , Public

client

Banque Mondiale

description du projet

L’accès à l’électricité dans les îles du Pacifique, atteint 10 % en PNG et 60 % dans les îles Fidji. La production d’énergie électrique dépend grandement du diesel, c’est particulièrement le cas pour les régions rurales. En 2002, le coût moyen de l’énergie était situé entre 4 et 8 % du Produit intérieur brut (PIB) par habitant. Tandis qu’en 2005, l’estimation de ces coûts a grimpé en flèche pour atteindre un taux entre 12 et 25 %. Cette hausse était causée par le coût du pétrole et son transport.

C’est dans ce cadre que les énergies renouvelables (et les interventions d’efficacité énergétique) offrent des choix moins coûteux et augmentent l’accessibilité aux services modernes d’énergies pour les foyers, et pour les microentreprises et les PME. Remplacer le carburant classique (kérosène et batteries à anode sèche) par des énergies renouvelables (photovoltaïques solaires, pico-hydro et huile de noix de coco) présente trois barrières importantes. Premièrement, l’investissement initial est relativement élevé. Deuxièmement, les institutions financières locales ont eu des expériences mitigées à prêter aux groupes visés et n’ont pas d’expérience quand il s’agit d’assurer un prêt pour un programme de services énergétiques. Puis il y a le simple manque de connaissances techniques requises pour opérer et maintenir ces solutions d’énergies renouvelables.

faits saillants

Econoler a été chargée par la Banque mondiale d’accomplir les tâches suivantes :

  • PNG :
    • développer un plan et un budget pour introduire des mesures d’efficacité énergétique dans un édifice gouvernemental;
    • définir des options pour utiliser des sources d’énergies renouvelables.

Econoler devait revoir les possibilités d’inclure une composante d’efficacité énergétique dans la remise à neuf de l’édifice central gouvernemental de PNG. C’était l’occasion d’en faire un modèle d’économie d’énergie et d’usage optimal d’énergies revouvelables dans la ville.

Un des objectifs était de diminuer au maximum les émissions de GES de la construction déjà en place et à un coût raisonnable. Ce projet devait prendre en compte l’éventuelle reproduction de ces mesures dans des édifices gouvernementaux des autres provinces.

  • Fidji:
    • examiner les moyens d’assister la « Fiji Electricity Authority » (fournisseur d’électricité public) et le « Department of Energy » en redéfinissant les programmes d’efficacité énergétique, inertes depuis un certain temps.

Econoler a passé en revue la documentation disponible sur les programmes d’efficacité énergétique de ces deux organisations, identifié les difficultés des programmes, et a proposé un plan d’action financé en partie par ce projet de la Banque mondiale.

Retour à la recherche