République démocratique du Congo , Éthiopie , Cameroun , Ghana , Kenya , Rwanda , Sénégal , Tanzanie

Initiative de soutien aux politiques du programme « éclairer l’Afrique »

EXPERTISE : /Conception
SECTEUR : , Public

client

MARGE

description du projet

Chaque année, les ménages africains et les petites entreprises dépensent plus de 17 billions d’euros en éclairage, principalement dans les sources à base de combustible, comme le kérosène, qui est une solution coûteuse et inefficace. Cependant, malgré le fait que plusieurs ménages dépensaient jusqu’à 30 % de leur revenu disponible sur l’éclairage à base de combustible, les consommateurs recevaient peu de valeur en retour. L’éclairage à base de combustible était inefficace, produisait de la lumière limitée et de mauvaise qualité, et exposait les utilisateurs à des risques importants pour leur santé et pour les incendies. Aggravant ce problème, l’éclairage à base de combustible produisait des gaz à effet de serre, contribuait à l’augmentation de la pollution de l’air intérieur et aux risques associés de la santé, entravait la productivité et compromettait la sécurité humaine. Afin de remédier à la situation, la Banque mondiale et la Société financière internationale (IFC) ont lancé, en septembre 2007, l’initiative de soutien aux politiques du programme « Éclairer l’Afrique ».

L’objectif de ce programme, géré conjointement par la Banque mondiale et l’IFC, était de fournir à 250 millions de personnes en Afrique subsaharienne l’accès aux produits d’éclairage à base de combustible non fossile, à bas prix, sécuritaires et fiables ainsi que les services énergétiques de base y étant associés, d’ici 2030.

Le programme « Éclairer l’Afrique » a surtout insisté sur les problèmes reliés aux politiques qui ont été identifiés comme quelques-uns des principaux obstacles à accélérer la pénétration du marché à grande échelle des produits améliorés d’éclairage à base de combustible non fossile de haute qualité.

Econoler a été mandatée pour mener l’initiative de soutien aux politiques du programme « Éclairer l’Afrique », conjointement avec MARGE, pour la Banque mondiale et l’IFC. Cette initiative a porté sur les pays sélectionnés suivants : Cameroun, République démocratique du Congo (RDC), Éthiopie, Ghana, Kenya, Rwanda, Sénégal et Tanzanie.

faits saillants

Econoler était responsable de mener des études pour le programme « Éclairer l’Afrique » au Cameroun, en RDC, en Éthiopie et au Ghana. Les tâches suivantes ont été réalisées :

  • identifier les politiques clés et les barrières réglementaires dans chacun des huit pays sélectionnés (études de cas), aux niveaux de la définition des politiques et de leur mise en œuvre;
  • effectuer une analyse, à travers le pays, pour identifier les problèmes les plus courants, les bonnes pratiques et les impacts des pays qui ont déjà adopté des mesures pour faciliter la pénétration du marché des appareils d’éclairage modernes;
  • recommander des mesures clés pour éliminer les barrières identifiées.

Les résultats des études ont été présentés lors d’un atelier en mai 2010, à Nairobi au Kenya.

Retour à la recherche