Lesotho

Élaboration et mise en œuvre d’un programme d’efficacité énergétique dans le secteur de l’eau et des eaux usées

EXPERTISE : , Contrat de performance énérgétique /Conception /Mise en œuvre et gestion
SECTEUR : , Services d’utilité publique

client

REEEP Renewable Energy and Energy Efficiency Partnership

description du projet

La concurrence pour les ressources en énergie et en eau s’intensifie au Lesotho. Le défi de maintenir un accès rapide à de l’eau potable est désormais un impératif social, économique et politique. Même si les questions liées à l’énergie et à l’eau étaient autrefois traitées séparément, il est aujourd’hui bien connu qu’elles sont étroitement liées. Trouver des solutions à ces questions exige une large approche collaborative et interdisciplinaire.

Dans le cadre du Projet d’amélioration du secteur de l’eau au Lesotho qui a été financé par la Banque mondiale, WASCO a mandaté Econoler en 2008 pour effectuer une série d’audits énergétiques préliminaires détaillés pour trouver des occasions d’économiser de l’énergie de façon rentable dans ses installations de traitement de l’eau et des eaux usées. Ces audits ont servi de base pour la mise sur pied de programmes de gestion énergétique au sein de ces installations.

Pour la seconde phase du projet, REEEP a mandaté Econoler au milieu de l’année 2009 pour lancer une initiative nationale visant à réduire la consommation d’énergie des services d’eau et de traitement des eaux usées au Lesotho. Plus précisément, Econoler a contribué à l’augmentation des économies d’énergie au pays grâce à une meilleure gestion de l’équipement des usines de traitement de l’eau et à la mise en œuvre d’un programme de sensibilisation à l’intention des consommateurs d’eau qui ciblait la réduction du gaspillage d’eau.

faits saillants

Lors de la Phase I du projet, Econoler a mené les activités suivantes :

  • effectuer une série d’audits énergétiques préliminaires (vérification intégrée) pour recueillir des données et cerner les meilleures possibilités pour économiser de l’énergie au sein des installations de traitement de l’eau et des eaux usées de WASCO;
  • réaliser des audits énergétiques détaillés qui supposaient les activités suivantes : 1) réalisation de tests et prise de mesures pour quantifier l’utilisation d’énergie et les pertes d’équipements ou d’installations électriques ou mécaniques; 2) évaluation du rendement des pompes en temps réel par rapport aux spécifications du fabricant; 3) estimation des coûts de mise en œuvre des mesures d’efficacité énergétique; 4) détermination de l’utilisation d’énergie pour chaque fonction, etc.
  • Élaborer un programme de gestion énergétique en suivant les étapes suivantes : 1) réalisation d’analyses des économies de coûts; 2) proposition de dispositifs de surveillance de l’efficacité des pompes et des moteurs; 3) fourniture de devis estimatifs pour la livraison et l’installation de l’équipement d’optimisation énergétique; 4) établissement de priorités et description sommaire des activités propres à chaque tâche; 5) définition des possibilités de gestion énergétique; 6) indication précise du matériel et du logiciel à utiliser pour le suivi du rendement de l’équipement; 7) préparation du dossier d’appel d’offres pour la fourniture et la mise en service du matériel et du logiciel indiqués.
  • Effectuer une mission finale au Lesotho pour présenter les résultats du projet et former le personnel essentiel à travailler au moyen de systèmes de gestion de l’énergie.

Grâce au soutien financier de REEEP, Econoler a mis en œuvre la phase II du projet du milieu de l’année 2009 au milieu de l’année 2011 en menant les activités principales suivantes :

  • Analyser les obstacles empêchant l’amélioration de l’efficacité énergétique dans les usines de traitement de l’eau et des eaux usées et la réduction de la consommation d’eau au niveau de l’utilisateur final.
  • Élaborer un plan de gestion de l’efficacité énergétique adapté aux besoins des installations de WASCO.
  • Lancer une campagne de sensibilisation pour les utilisateurs finaux de l’eau afin de leur donner de simples conseils d’économie d’eau et de leur expliquer les avantages potentiels.
  • Aider WASCO à mettre en œuvre des projets de démonstration initiale à certaines installations.
  • Mettre en place une initiative à grande échelle en préparant une demande de propositions visant la réalisation d’investissements en efficacité énergétique qui ont pour but d’introduire l’utilisation de mécanismes de financement par ESE.
  • Établir des protocoles de mesure et de vérification pour les économies d’eau et d’énergie réalisées grâce aux projets pilotes conformément au
  • Protocole international de mesure et de vérification du rendement (PIMVR).
  • Organiser un atelier des meilleures pratiques pour les institutions gouvernementales et les représentants du secteur privé pour que l’approche soit aussi utilisée par d’autres installations publiques et privées du pays.

La phase de mise en œuvre des deux projets a entraîné d’importantes réductions de la consommation d’énergie, de la demande de pointe, du gaspillage d’eau et des émissions de carbone pour WASCO, et a fait place à une meilleure gestion de leurs coûts liés au pompage et au traitement de l’eau et des eaux usées. La mise en œuvre a aussi mené à l’adoption d’une approche durable de conservation d’énergie et de l’eau au sein de WASCO, laquelle devrait procurer des avantages considérables sur le plan social, économique et environnemental à tous les utilisateurs d’eau du Lesotho à long terme.

Retour à la recherche