Econoler appuie le Maroc pour ses projets d’EE en prévision de la prochaine COP22

Le Maroc a l’intention de devenir le leader régional dans le domaine des enjeux climatiques et prévoit ainsi réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 13 % pour 2030 par rapport à l’année 2010. L’indice de performance du changement climatique 2016, officiellement appelé 2016 Climate Change Performance Index, est disponible en anglais et en allemand ici. Cet outil évalue la performance et les aptitudes de protection du climat des 58 pays qui sont responsables de plus de 90 % des émissions de CO2. D’après les résultats de cet outil, le Maroc occupe la première place en protection du climat parmi les pays africains et les pays arabes, et se situe à la 9e place mondialement.

Du 7 au 18 novembre 2016, le Maroc sera l’hôte de la 22e Conférence de Parties (COP22) à Marrakech, qui est l’organisme décisionnel de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC).

Myriam Leblanc, directrice du développement chez Econoler, assistera à la COP22 en tant que membre de la délégation de la province de Québec, qui comprendra des ministres, ainsi que des spécialistes gouvernementaux et privés en changements climatiques.

Morocco:  Street lamp and exterior mosque wall with minaret

Econoler a récemment collaboré à la mise en œuvre de plusieurs projets au Maroc, dont un projet pour la Société allemande pour la coopération internationale (GIZ) visant la création de mosquées vertes à l’aide de l’approche de contrat de performance éconergétique-EPC (© Econoler 2016).

Econoler participe activement aux efforts du Maroc à améliorer sa performance en efficacité énergétique (EE), entre autres, pour les projets d’envergure suivants :

  • Mosquées vertes : Econoler appuie la GIZ et la Société d’Investissements Énergétiques (SIE) pour la conception et la mise en œuvre de contrats de performance énergétique (CPE) dans les mosquées et des édifices publics.
  • Codes de bâtiment : Econoler appuie la mise en place de la règlementation régissant la performance énergétique des nouveaux bâtiments afin qu’ils soient conformes au code de la construction du Maroc.
  • Éclairage public : Grâce au financement de la Banque mondiale, Econoler appuie le gouvernement du Maroc dans la conception d’un programme durable pour la modernisation de l’éclairage public du pays par une approche de partenariat public-privé (PPP).
  • Normes et étiquetage énergétiques : Econoler a été mandatée par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) pour établir les meilleures pratiques en matière de politiques et de règlementations sur les normes et l’étiquetage en ce qui a trait à l’efficacité énergétique, en appui à la Ligne Marocaine de Financement pour l’Energie Durable (MorSEFF) et au Centre de financement et de transfert des technologies climatiques (FINTECC)
Retour aux nouvelles